Manuel Valls confirme son départ imminent du conseil municipal de Barcelone, pour mieux revenir en France

l’essentiel
L’ancien Premier ministre a déclaré samedi dans un entretien avec nos confrères espagnols d’El Mundo qu’il allait tirer un trait sur son mandat de conseiller municipal barcelonais. Une volonté qu’il a répétée dans un second échange avec un journaliste de La Vanguardia ce lundi. Pour mieux revenir en France, selon toute vraisemblance.

Manuel Valls a confirmé en l’espace de deux jours ce que tous les observateurs de la vie politique avaient vu venir depuis des mois : l’ancien Premier ministre français ne va pas tarder à tirer un trait sur son passage barcelonais, qui l’a vu prendre un siège de conseiller municipal à la mairie de la capitale catalane. L’ancien député de l’Essonne, qui avait abandonné son mandat de député pour ses ambitions municipales à Barcelone, a annoncé dans plusieurs médias espagnols que son « temps de conseiller municipal » était aujourd’hui « révolu », précisant qu’il allait « bientôt » rendre sa démission publique. En septembre, d’après nos confrères espagnols.

Selon toute vraisemblance, le candidat déchu à la primaire de la gauche en 2017 ne devrait toutefois pas rester inactif. S’il part de la mairie barcelonaise, c’est pour mieux revenir en France et jouer un rôle dans la campagne présidentielle qui s’annonce. Dans son livre paru en mars dernier, « Pas une goutte de sang français », il évoquait déjà son « ardent désir d’être utile » à la France. Vouloir « être utile », une formule qui l’accompagne décidément souvent ces dernières années, puisque c’était aussi celle qu’il avait employée suite à sa courte victoire aux législatives en Essonne en juin 2017, ainsi qu’au moment d’expliquer les raisons de sa candidature à Barcelone en 2019.

À Barcelone « quoi qu’il arrive »

Il avait, en outre, promis au cours de cette campagne électorale qu’il ne partirait pas de Barcelone, « quoi qu’il arrive ». Dans l’interview qu’il a accordée à La Vanguardia ce lundi cependant, Manuel Valls estime que « l’étape » barcelonaise de sa vie politique « est terminée », ajoutant qu’il ne veut plus compter dans la vie publique de la capitale catalane qu’en sa qualité de « citoyen ».

Celui qui avait expliqué avoir trouvé un « équilibre » personnel en rejoignant sa ville de naissance dit vouloir désormais vivre entre Barcelone et Paris, où il aurait repris ses marques depuis plusieurs mois déjà. « Maintenant, je sais que je suis majoritairement Français : dans mes valeurs, dans ma façon de penser et de faire de la politique », a-t-il notamment expliqué dans les colonnes d’El Mundo.

De quoi laisser clairement transparaître ses intentions, lui qui a toujours fait en sorte d’afficher sa proximité politique avec Emmanuel Macron depuis le début de son mandat présidentiel, multipliant les sorties élogieuses à son encontre. L’avenir dira quel rôle l’ancien chef du gouvernement de François Hollande aura à jouer dans les mois à venir en France, mais nul doute que les Français en entendront parler.

Articles similaires

Commentaires

Les plus populaires