Ennahdha monte au crneau et demande une enqute

 

Le bureau exécutif d’Ennahdha, présidé par Rached Ghannouchi, s’est réuni lundi 24 mai 2021, pour évaluer la situation politique dans le pays. A l’ordre du jour, la visite effectuée par le chef du gouvernement Hichem Mechichi en Libye, mais surtout le document fuité sur les colonnes de Middle East Eye et adressé à la cheffe du cabinet présidentiel faisant état d’un plan de putsch.

Le mouvement Ennahdha a commencé par dénoncer fermement le contenu du document et les instructions dangereuses proposées en se basant sur l’article 80 de la constitution. « Ce qui rend ce document encore plus dangereux, c’est qu’il concorde avec les discours des parties ennemies du processus démocratique et qui œuvrent à le faire échouer ».

Le parti islamiste, partant de ces considérations, a appelé à l’ouverture d’une enquête « sérieuse et rapide » afin de révéler circonstances de cette affaire et rassurer l’opinion publique nationale et internationale.

 

Le bureau exécutif a également appelé les organisations nationales, les partis politiques, les activistes de la société civiles et tous les démocrates à former un front national pour défendre le processus démocratique et les libertés, et faire face ainsi à toutes les tentatives de mettre à mal les acquis de la révolution.

Ennahdha réitère également sa conviction de la nécessité d’un dialogue national qui abordera la crise politique et qui proposera les priorités nationales autour desquelles il faudra un consensus, dans le but de préserver la sécurité et la stabilité du pays.

 

Dans le document en question, qui est d’ailleurs anonyme et assez loufoque, on y lit comment le président de la République devra assigner à résidence des députés qui soutiennent le gouvernement, en l’occurrence Ennahdha, Qalb Tounes et Al Karma. On y apprend aussi comment Kaïs Saïed devra séquestrer le chef du gouvernement, Hichem Mechichi et le président du Parlement, Rached Ghannouchi au palais de Carthage où la couverture internet et téléphonique sera coupée. Finalement, le président devra s’accaparer tous les pouvoirs…

 

I.L.

Articles similaires

Commentaires

Les plus populaires