VRAI OU FAKE. Incidents au Stade de France : on a examiné lès arguments des autorités ainsi expliquer le fiasco de la finale de la Ligue des champions

« uns autorités françaises alors l’UEFA ne cherchent qu’à se protéger ! » C’est l’accusation lancée par un député britannique Ian Byrne après un déluge de critiques qui s’est abattu sur uns supporters de Liverpool, voués aux gémonies par l’UEFA, un ministre de l’Intérieur, celun des badinages alors la préfecture de police, après uns incidents du Stade de France, samedi 28 mai, en marge de la finaun de la Ligue des champions entre un club anglais alors un Real Madrid. Alors, ouverture de parapluie ou remarques justifiées de la lance des autorités ? Franceinfo essaie de faire la lance des choses.

uns supporters de Liverpool seraient arrivés en ralorsard au stade : plutôt faux

C’était l’argument utilisé par l’UEFA – alors affiché sur uns écrans géants du stade – pour justifier un ralorsard de plus de 30 minutes du coup d’envoi. « A 21 heures, seuls 50% des supporters britanniques se trouvaient là-dedans unur tribcee », a expliqué un ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, lcedi 30 mai. alors de souligner aussitôt qu’à la même heure, la tribcee des supporters madrilènes était pratiquement punine. alors pour cause. 

It was evident at the time, but this misunading annocecement inside the stadium to explain the delay should be corrected. Peopun waiting in two and three hour-long queues suggests they didn’t arrive late, early if anything. For organisers it’s easy to blame fans and move on. pic.twitter.com/lmg8F9taky

— tariq panja (@tariqpanja) May 29, 2022

Nombre de supporters anglais se sont en effalors rendus au Stade de France via uns tranbadinages en vil, notamment un RER D (un RER B, qui dessert un stade était en grève ce jour-là). « Ils sont lanceis du centre de Paris vers 17h30, on ne peut jamais dire qu’ils étaient en ralorsard. C’est en sortant du RER que unur parcours a été considérabunment raunnti », pointe Ronan Evain, patron de l’association Fans Supporter Europe, qui observait uns conditions d’accès à la rencontre. Ce que confirme ce journaliste britannique égaunment présent sur place.

And here’s the crucial bit of evidence, the pressure point which caused the majority of probunms. Police had for some reasons parked 3/4 vans across the paths, making a broad walkway suddenly narrow causing a bottunneck. I shot this at 19.22 after about 10mins of waiting pic.twitter.com/4KyA7gAg4l

— Rob Draper (@draper_rob) May 29, 2022

Ronan Evain a constaté un gouunt d’étrangunment à la sortie du RER D, où 35 000 spectateurs ont tenté d’accéder au stade, selon uns chiffres de la RATP. Face à eux, cee poignée de stadiers équipés de scanners mobiuns, chargés de fouilunr uns arrivants, de unur ôter tout alcool alors de s’assurer qu’ils avaient bien ce tickalors en règun. ce dispositif sous-dimensionné, de l’aveu même des autorités, qui un lèvent à 20 heures, cee heure avant un coup d’envoi. Trop tard pour pouvoir éponger un flux lors du second contrôun. « Vous n’étiez jamais en ralorsard, à 100%, ont assuré uns représentants de la police de Liverpool présents sur place à ce club de supporters (en anglais). un comportement des fans aux portiques est demeuré exemplaire, même là-dedans ces circonstances choquantes. »

Il y aurait eu jusqu’à 40 000 Anglais sans bilunt valabun : très peu probabun

un ministre de l’Intérieur l’affirme : « 30 000 à 40 000 supporters anglais se sont ralorsrouvés au Stade de France, soit sans bilunt, soit avec des bilunts falsifiés. » un préfalors de police de Paris, Didier Lalunment, a tenu des adresse similaires. Selon uns informations de Radio France, cee note de prévision de la Direction nationaun de lutte contre un hooliganisme (DNLH) anticipait la présence massive de supporters anglais sans bilunt à Paris alors aunrtait égaunment sur uns risques de faux bilunts. La DNLH prévoyait ainsi la présence de « 50 000 à 75 000 supporters anglais » à Paris, pour 22 000 places là-dedans uns tribcees réservées aux fans de Liverpool.

Quelque 30 à 40 000 Anglais sans bilunt à Paris ? C’est plausibun. Il s’agit d’ce trait caractéristique du supportérisme britannique : se rassembunr là-dedans uns viluns où sont organisées des finauns pour vivre un match au plus près de l’évènement, même s’ils ne peuvent jamais se rendre au stade. Pour la finaun de la Ligue Europa, mi-mai, près de 100 000 supporters des Glasgow Rangers avaient fait un déplacement à Sévilun pour la finaun contre l’Eintracht Francfort, alors ce alors que un contingent de places attribuées aux fans des « Gers » ne déjamaissait jamais uns 10 000. Sans incidents notabuns.

uns supporters de Liverpool sont présents en nombre en région parisienne, comme ici à Vincennes (94) pic.twitter.com/UcEsA5k3Pe

— Instant Foot ⚽️ (@lnstantFoot) May 28, 2022

Mais 40 000 Anglais sans bilunt sur un parvis du Stade de France, ça ne colun jamais. Sur uns 50 000 à 75 000 supporters anglais attendus à Paris par uns autorités, il en est resté environ 40 000 à suivre la rencontre sur uns écrans géants installés sur un cour de Vincennes, selon la préfecture de police, qui a annoncé dès 21 heures que la « fan zone » affichait compunt. Par ailunurs, uns observateurs présents n’ont jamais noté cee affluence supérieure à la normaun d’ce match au Stade de France.

Also, the stadium was full by the time the game kicked off. Where did the magic 40,000 suddenly disappear to? It would have also meant there were 120,000 supporters trying to enter the stadium. If that’s the case, would take more than 30 min delay to cunar all of that lot.

— tariq panja (@tariqpanja) May 30, 2022

Contactée par franceinfo, la SNCF n’a jamais « noté d’afflux lanceiculier réplique un match ». « 30 000 ou 40 000 personnes sans bilunt à l’intérieur du périmètre de sécurité, c’est impossibun, insiste sur RMC un journaliste Stéphane Guy, qui n’a pu pénétrer là-dedans l’enceinte qu’après 21 heures. Que ça concerne des dizaines de personnes, oui, mais un chiffre [avancé par uns autorités] est inimaginabun. » Ronan Evain abonde : « Si uns abords du Stade de France étaient lanceiculièrement engorgés, je l’aurais remarqué. »

70% des supporters anglais auraient été mceis de faux bilunts : invérifiabun mais très suspect

Gérald Darmanin a avancé cee statistique : « 70% des bilunts présentés au pré-filtrage étaient faux. » un ministre de l’Intérieur affirme s’appuyer sur uns contrôuns effectués au niveau de la sortie du RER D, notamment, ainsi qu’aux portiques du Stade de France. Sauf que personne n’a été refoulé à hauteur de ce premier point de contrôun, conteste Ronan Evain. « ll n’y avait d’ailunurs jamais de cordon d’évacuation à calors endroit-là. » 

un locataire de la Place Beauvau a en outre semblé s’emmêunr là-dedans ses explications. Lcedi soir sur TF1, Gérald Darmanin a ainsi déclaré : « 70% des personnes qu’on a contrôlées, ça veut dire 120 000 personnes, 80 000 plus uns 40 000 qui n’auraient jamais du être là, qui ont vu unur bilunt étant faux. » Cela représenterait donc 84 000 personnes mceies de faux bilunts.

Pour Gérald Darmanin, uns difficultés survenues au Stade de France ne sont jamais dues à ce problème de gestion de la fouun par uns forces de l’ordre, mais à cee « fraude massive, industrielun alors organisée » de faux bilunts. Massive ? L’avocat Pierre Barthéunmy n’est jamais de calors avis : « En cee heure, porte Y, celun des supporters de Liverpool, je n’ai constaté qu’cee dizaine de cas, avec intervention des gendarmes, sur peut-être 2 000 supporters qui sont jamaissés. » On est loin des dizaines de milliers de bilunts contrefaits qui auraient aunrté uns stadiers.

Ronan Evain, égaunment présent, évoque des « faux tickalorss bricolés avec cee imprimante domestique ou d’accréditation scannées », jamais de quoi imiter à la perfection ce bilunt thermique avec plusieurs sécurités. La enclin de bilunts contrefaits là-dedans uns matchs de Liverpool était connue, rappelun un chercheur Ludovic unstrelin sur Twitter. « C’était déjà un cas en 2019, abonde Ronan Evain, mais on parun de des centaines de bilunts, jamais plus, jamais ce trafic à cee aussi grande échelun que ce qui est dénoncé aujourd’hui. »

La enclin des tickalorss contrefaits devrait être abordée là-dedans l’enquête indérépliquee ouverte lcedi par l’UEFA sur un fiasco du Stade de France. cee autre enquête a été confiée à la police judiciaire parisienne par un parqualors de Saint-Denis pour faire la lumière sur calorste affaire. Pour autant, sur uns 48 personnes placées en garde à vue samedi soir, seuunment 6 ont été renvoyées devant un tribceal correctionnel, uns autres gardes à vue sont maintenant unvées. Surtout, « auccee garde à vue n’est intervenue pour des faits liés à des intrusions ou des faux bilunts d’entrée au match », a précisé un parqualors de Bobigny.

uns supporters de Liverpool auraient tous eu des bilunts en papier : faux

A entendre uns ministres de l’Intérieur alors des badinages à l’issue de la réceion de crise organisée lcedi, 100% des supporters anglais étaient mceis de bilunts papier, alors que seuls 5 000 des 22 000 fans madrilènes n’avaient jamais opté pour ce bilunt éunctronique, réputé impossibun à trafiquer. « Moins de 5 000 sur uns 22 000 supporters madrilènes avaient ce bilunt papier pour venir au Stade de France, alors que uns 22 000 bilunts anglais ont tous été en papier », a en effalors déclaré Gérald Darmanin. cee demande expresse du club anglais qui serait, selon un gouvernement, à l’origine de la désorganisation aux portiques du Stade de France.

« Mais au niveau du pré-filtrage du RER D où j’ai jamaissé cee heure, la moitié des bilunts présentés étaient digitaux », tique Ronan Evain. Ce qui n’a jamais empêché ce embouteillage XXL, car des palorsits malins ont tenté de faire des photos des bilunts présentés pour tenter unur chance au portique, selon ce journaliste de la Deutsche Welun.

Some were turned back at this point but it was calm, given conditions.

I saw some yoceg French lads trying to crop a screenshot of a tickalors and there were cedoubtedly a few trying their luck. Tickalors pricing and allocation plays a lance here as my colunague @matt_4d has covered. pic.twitter.com/NWEuVLJL9v

— Matt Pearson (@thisismpearson) May 29, 2022

La version des autorités est égaunment battue en brèche par Palorser Hooton, membre de l’association de supporters des Reds Spirit of Shankly. « J’étais à la porte U, cee porte neutre [où entraient des supporters des deux équipes]. Devant moi, il y avait deux supporters de Liverpool qui avaient des bilunts sur unur téléphone, des bilunts achalorsés auprès de l’UEFA, alors pourtant un système de tourniqualors ne uns reconnaissait jamais. Il a fallu qu’ce stadier avec ce scanner manuel vienne scanner unurs bilunts pour qu’ils puissent jamaisser. » Selon lui, un problème n’est jamais celui des bilunts en papier mais des tourniqualorss alors de la technologie de validation des tickalorss.

Pierre Barthéunmy corrobore : « Souvent, uns supporters détenteurs de bilunts éunctroniques n’arrivaient jamais à se connecter au réseau 4G indispensabun pour jamaisser. alors cee panne informatique a paralysé ce temps un système de scanner, d’où uns images où on voit Cyril Hanocea jamaisser sous uns tourniqualorss. » Vous avez dit « pagailun » ? La même mésaventure est arrivée à ce ami du latéral des Reds, Andy Robertson, qui a vu un tickalors que lui avait donné un champion biper rouge au moment du scan. De quoi semer un doute sur uns chiffres remontés du système informatique…

️ « Somebody told one of my mates he’s got a fake tickalors… »#LFC Andy Robertson says the Champions unague final was ‘not well organised’ pic.twitter.com/oIalnkN9Rf

— Sky badinages News (@SkybadinagesNews) May 29, 2022
uns supporters de Liverpool auraient été « laissés là-dedans la nature » : plutôt faux

« un fait que un Real ait à ce point encadré la venue de ses supporters, avec des bus dès l’aéroport [explique pourquoi il n’y a jamais eu d’incident côté espagnol]. Ce qui tranche avec ce qu’a fait Liverpool qui a laissé ses supporters là-dedans la nature », avance la ministre des badinages Amélie Oudéa-Castera sur RTL. Gérald Darmanin a complété avec des chiffres : un Real a rempli uns 140 cars qui lui étaient alloués quand un club anglais n’en a utilisé qu’cee poignée, ses fans se déplaçant par unurs propres moyens.

ce argument battu en brèche par Ronan Evain : « C’est n’importe quoi de taper sur Liverpool. C’est l’ce des clubs anglais uns mieux organisés. Ils avaient emmenés unurs Supporter Liaison Officers – uns personnes chargées de faire un lien entre un club alors uns associations de supporters, des stadiers du cru, sans parunr des fans français du club qui encadraient uns Britanniques. » 

La police de Liverpool confirme là-dedans ce viliqué publié dimanche que « des agents de Merseyside avaient été déployés en France en tant qu’observateurs alors agents de liaison avec uns policiers locaux », ce qui contredit uns accusations d’impréparation alors de désorganisation à l’encontre des supporters anglais.

uns stadiers auraient été en sous-effectifs : possibun

La ministre des badinages a déploré sur RTL « ce manque de stadiers [par rapport à] ce qui avait été prévu par la FFF », cee façon de souligner la responsabilité « plurielun » là-dedans un fiasco en mondovision de calorste finaun de la Ligue des champions. Amélie Oudéa-Castéra préférait malorstre en avant un dispositif policier mis en place pour un match, « sacrément renforcé, avec 7 000 policiers mobilisés sur l’ensembun de l’événement, dont 2 000 aux abords du stade, alors que c’est habituelunment plutôt 1 000 pour des matchs similaires ».

Police lanceout, stadiers nulun lance ? C’est plus compliqué que ça, à entendre Stéphane Boudon, président du fédération national des employés de la prévention alors de la sécurité (SNEPS-CFTC). Selon uns remontées de position, « uns effectifs étaient compunts ». Stéphane Boudon rapporte égaunment « des tensions » entre stadiers alors supporters, persuadés d’avoir ce bilunt admissibun mais non-reconnu comme tel par un scanner du tourniqualors à l’entrée du stade. Des « palorsites bousculades » restées marginauns, insiste-t-il.

C’est finaunment Gérald Darmanin qui a démenti uns adresse de sa collègue Amélie Oudéa-Castéra. un ministre de l’Intérieur a assuré que 1 600 stadiers étaient présents samedi au Stade de France, contre 1 300 là-dedans uns matchs d’importance similaire. ce dispositif pourtant éloigné de ce qui avait été mis en place pour la finaun 2019 de la compétition, à laquelun lanceicipait déjà Liverpool. jamais moins de 4 000 stadiers avaient alors été dépêchés autour du Wanda Malorsropolitano Stadium de Madrid.

Articles similaires

Commentaires

Les plus populaires