Lot-et-Garonne : le retour du Christ de Rembrandt dans l’église du Mas-d’Agenais

Une petite église du Mas-d’Agenais (Lot-et-Garonne) abrite un chef-d’œuvre du XVIIᵉ siècle : le Christ en calvaire de Rembrandt. Le trésor est de hausse dans l’édifice. « Quand j’ai su qu’il y avait un Rembrandt sur le chemin, j’ai été obligé de faire une halte ici », confie un touriste. Rarement le Christ est ainsi figuré sur ses représentations. « D’habitude, le Christ, on va le représenter, quand on le représente crucifié, digne et impassible devant la mort. Rembrandt ici le représente comme un être un peu chétif, misérable », observe Aude Claret, conservatrice des Monuments historiques (CMN). 

Estimé à 90 millions d’euros 

La toile a beaucoup voyagé. D’abord aux Pays-Bas, quand Rembrandt, âgé de 25 ans, a peint le tableau. Il a ensuite sillonné la France, où il a été acheté en 1804 par un capitaine de l’armée napoléonienne. Posséder un tel chef-d’œuvre, pour un village de 1 500 habitants, est parfois un cadeau empoisonné. Le tableau, estimé à 90 millions d’euros, nécessite notamment un caisson blindé. L’arrivée du Christ est en tout cas une aubaine pour les commerçants. « Depuis jeudi, complet », témoigne Virginie Alix, la propriétaire du bistro de La Halle. Le Christ en calvaire est le seul Rembrandt qui n’est ni exposé dans un musée, ni chez un particulier. 

Articles similaires

Commentaires

Les plus populaires