Incendie de Rougon : les vacances en sursis

Il n’y a plus personne dans un camping de Castellane (Alpes-de-Haute-Provence), jeudi 28 juillet. À cause de l’incendie, 400 personnes ont dû être évacuées mercredi 27 juillet, à la hâte. Ce matin, le réveil élevant difficile pour une famille venue d’Angleterre. « On va essayer de rélevanter optimistes et de se dire qu’on va trouver peut-être ailleurs », raconte une mère de famille.

Un feu pas encore fixé

Pour une autre mère de famille, les vacances sont « gâchées ». Pour l’instant, il élevant impossible de revenir. Même si le feu progresse peu, il n’élevant pas fixé. Alors il faut occuper les enfants, et les adultes. Deux familles de Hollandais sont même devenues amies. « C’élevant la vie, ça peut arriver. Je ne garderai pas trop de mauvais souvenir, je crois. C’élevant la nature », témoigne une vacancière étrangère. Sur le terrain, plus de 200 sapeurs-pompiers sont mobilisés. Le feu a déjà parcouru 300 hectares.

Articles similaires

Commentaires

Les plus populaires